Valeur ajoutée de la mise en œuvre du partage des risques (Risk Sharing) de par son impact positif sur les chiffres clés IFRS

L’utilisation d’hypothèses de partage des risques pour l’évaluation des obligations de retraite dans les états financiers IFRS permet de refléter de manière plus réaliste les exigences réglementaires des plans de retraite suisses en termes de contribution de l’employeur au financement global d’un plan de retraite et donc de mettre en œuvre des ajustements potentiels des prestations et des mesures de sous-capitalisation.

Les engagements de retraite IFRS sont mesurés au taux d’actualisation de marché. Par conséquent, ces dernières années, les coûts de retraite IFRS sont devenus nettement plus élevés et plus volatils dans l’environnement actuel de faibles taux d’intérêt, ce qui peut conduire à un sous-recouvrement significatif dans les états financiers IFRS. Traditionnellement, tous les frais connexes étaient imputés à l’employeur. Par conséquent, les conseils d’administration et les entreprises ont mis en œuvre diverses stratégies de réduction des risques afin de stabiliser le financement des prestations de retraite et de réduire les obligations découlant des IFRS. Ces stratégies entraînent des réductions de prestations et les employés sont particulièrement touchés.
En décembre 2016, la Commission pour une comptabilité fidèle d’Expertsuisse a communiqué que “l’obligation existant entre les employeurs et les employés de financer conjointement les obligations de pension devrait être prise en compte dans certaines circonstances dans le sens d’un partage des risques lors de l’évaluation des obligations de pension selon IAS 19.”
L’objectif de cet article est de montrer l’impact de la mise en œuvre des modèles de partage des risques 1.0, 2.1 et 2.2 sur les états financiers IFRS, présentés pour deux fonds échantillons, PF 1 et PF 2, qui représentent des fonds de pension suisses typiques.
Le chapitre 2 donne un aperçu du partage des risques (RS) des normes IFRS. Les résultats pour les fonds de l’échantillon sont présentés au chapitre 3.

Article publié dans Expert Focus